La Plume de Paon lutte pour la promotion du livre audio en France Un défi contemporain : la promotion du livre audio en France avec La Plume de Paon

La Plume de Paon se fait depuis plusieurs années la voix de la promotion du livre audio en France et confirme une nouvelle tendance : le livre audio se montre de plus en présent sur la scène littéraire, même s’il reste encore bien des efforts à mener afin de bouleverser l’image attachée à cet objet, trop souvent assimilé au public jeunesse ou malvoyant.

Cécile Palusinski, présidente de La Plume de Paon

Cécile Palusinski, présidente de La Plume de Paon

Cécile Palusinski est présidente de cette association qui, en défendant le livre audio et en organisant des événements variés qui s’en font le héraut – Grand prix du livre audiofestival du Livre audio à Strasbourg -,  trouve de nombreux points communs avec l’objectif toujours renouvelé du festival Livres en Tête de faire découvrir la littérature à un large public, en désacralisant l’objet livre par le plaisir de la lecture à haute voix. Elle livre dans cette interview la situation du livre audio sur le marché français et les missions de La Plume de Paon.

Quel est votre rôle dans la Plume de Paon ? 

Je suis présidente de l’association et suis multi-tâches : de la recherche de financements à la communication, je travaille en collaboration avec les membres de notre bureau,  les énergies bénévoles de l’association, les membres passionnés de notre Jury et tous les acteurs du livre audio qui s’impliquent dans nos manifestations : auteurs, comédiens, éditeurs, metteurs en scène sonore, libraires, médiathèques mais aussi enseignants et documentalistes (Plume de Paon des Lycéens) . 

Quels sont les auteurs que vous préférez lire et entendre lus ? Quels sont les interprètes que vous préférez ? Pour quelles raisons ?

Les auteurs que j’aime lire, en lecture silencieuse ne sont pas forcément les mêmes que ceux que j’aime entendre « lus »Certains textes sont révélés par la lecture du comédien (je pense par exemple à notre lauréat 2013, Neige de Maxime Fermine, lu par Marc Hamon, Le Livre qui parle, qui fut une jolie découverte) ; a contrario, certains chefs-d’œuvre de la littérature ne se prêtent pas à une lecture à haute voix. Quant à la question des interprètes, il est assez difficile d’y répondre dans l’absolu, le plaisir de l’écoute étant très conditionné par la qualité du casting (adéquation voix/texte), par la qualité de l’interprétation et par notre sensibilité propre à la couleur, l’intensité d’une voix ; je pourrais citer de nombreux interprètes que j’aime, à commencer par les parrains de notre association et les nombreux lauréats que nous avons déjà récompensés… je garde aussi en mémoire une rencontre de Bernard Métraux avec un public de lycéens agités, qui en une seconde,  happés par sa lecture, émotionnellement forte, se sont tus, suspendus à ses lèvres…  c’est là qu’on mesure tout le pouvoir de la voix et la capacité qu’ont les comédiens, lecteurs, à nous faire découvrir ou redécouvrir la littérature.

« Il est vrai que le public jeunesse est un public acquis et qu’un travail important est encore à faire pour faire découvrir le livre audio pour adultes. »

La plume de Paon organise le Festival du Livre Audio ainsi que le Grand Prix du Livre Audio, de quoi s’agit il exactement ? Y aura-t-il une édition 2014 ?

Le Grand Prix du livre audio est un Prix « audio-littéraire » remis maintenant depuis 2010 (nous fêterons cette année le cinquième anniversaire) dans 4 catégories, jeunesse, classique, contemporain, et document. Nous avons la chance d’avoir un Jury très investi depuis la création de l’association, très éclectique aussi, qui porte une oreille professionnelle et attentive aux livres audio très variés qui lui sont soumis chaque année.

Nous avons également créé un premier Festival du livre audio à Strasbourg en 2013, grâce au soutien des acteurs publics régionaux, afin de mettre en lumière les acteurs du livre audio et de faire découvrir cette forme de lecture à un public plus large, avec l’aide de la Médiathèque André Malraux, de l’UGC Ciné Cité et du réseau de libraires ALIR.

Forts de cette première expérience, nous souhaitons renouveler la manifestation en 2014 mais en y ajoutant de nouveaux ingrédients… mais nous vous en reparlerons !

Avez vous d’autres projets pour promouvoir le livre audio ? 

Nous continuons notre manifestation dans les lycées « La Plume de Paon des Lycéens », avec un intérêt grandissant des enseignants et documentalistes et  lancerons de nouveau en 2014 notre Prix du Public, invitant les internautes à écouter des extraits et à voter.

Les projets ne manquent pas, nous devons notamment développer notre webradio à destination des seniors… Nous espérons maintenant que de nombreux bénévoles auront envie de nous rejoindre pour promouvoir avec nous cette forme de lecture dans ses dimensions sociales, éducatives et culturelles. Je pense qu’il y a notamment beaucoup à faire auprès des maisons de retraite et des hôpitaux.

« Certains textes sont révélés par la lecture du comédien ; à contrario, certains chefs-d’œuvre de la littérature ne se prêtent pas à une lecture à haute voix »

Quels sont les événements qui à votre connaissance mettent en avant le livre audio en France ? Quel avenir lui voyez-vous ? 

Plusieurs associations travaillent aujourd’hui à la promotion du livre audio, Lire dans le Noir par exemple qui remet également un Prix du livre audio et participe au Festival VOX de Montreuil, des magazines ou sites dédiés à l’actualité du livre audio se sont développés, comme Librium par exemple, de nouvelles plateformes spécialisées émergent, Book d’Oreille ou encore Audioteka… j’ai la sensation qu’en quelques années, avec sans doute une accélération avec l’arrivée d’Audiolib sur le marché, le livre audio s’est développé… il me semble aussi qu’avec le développement des supports nomades qui autorisent l’écoute en mobilité, le livre audio devrait trouver un public de plus en plus large… Je formule aussi le vœu que les émissions littéraires et journalistes s’en emparent en invitant des binômes auteurs/comédiens, favorisant ainsi l’écoute d’un nouveau public… Et puis que des étudiants se retrouvent autour de la lecture à voix haute à travers votre Festival Livres en tête est plutôt rassurant, non ?

Quels types de livres sont les plus porteurs ? Quelles sont les catégories de livres audio qui se vendent le mieux ? Romans, livres documentaires ?  

Nous ne vendons pas de livres audio sur le site de La Plume de Paon aussi il m’est difficile de vous répondre. Nous proposons une bibliothèque de titres audio, avec une dimension collaborative (post de commentaires des internautes,) et ces fiches pointent vers des sites marchands pour les internautes qui souhaiteraient éventuellement en acquérir auprès de libraires (liens d’affiliation).

« Avec le développement des supports nomades qui autorisent l’écoute en mobilité, le livre audio devrait trouver un public de plus en plus large. »

Les livres jeunesse ont-ils vraiment plus de succès que les livres lus pour adultes ? Pourquoi à votre avis ? Avez-vous beaucoup de commandes faites par des écoles ou des centres de loisir par exemple ?

En terme de ventes, je ne peux vous répondre. Ceci étant, par expérience, il est vrai que le public jeunesse est un public acquis, ce que nous avons pu vérifier lors de notre Festival du livre audio et qu’un travail important est encore à faire pour faire découvrir le livre audio pour adultes. Je vous renvoie aux résultats de l’étude que nous avons réalisée en partenariat avec l’EM Strasbourg à ce sujet Le livre audio en France et en Allemagne : Motifs, freins et contextes par Andreas Munzel (EM Strasbourg Business Scool), Sandra Tegelkamp, Kristin Lück et Mélanie Haddad*.

A quel moment de la journée conseilleriez-vous l’écoute d’un livre audio ? 

Il me semble que tout est permis… à l’instar de la lecture silencieuse… n’importe où, n’importe quand ! A titre personnel, j’en écoute plus particulièrement en voiture, sur de longues distances ou en téléchargement sur mon téléphone mobile lors de mes trajets en train.

*Plus d’informations sur cette étude comparative du marché du livre audio en France et en Allemagne ici.


Découvrez aussi…

Les chroniques de Félix Libris

Les chroniques de Félix Libris

Les chroniques de Félix Libris, qui vous conseille les meilleurs livres audio disponibles sur le marché français. Découvrez les meilleures interprétations de Jacques le fatalisteBartleby le scribeLe Livre de la JungleLe Contrat socialLe Numéro Gagnant et Le Neveu de Rameau.

Envie de réagir ?