Je viens pourrait être le mot d’ordre de Livres en Tête : prometteur, surprenant et riche de multiples significations. Mais il s’agit aujourd’hui plutôt du titre du dernier livre d’Emmanuelle Bayamack-Tam, qui elle, vient au Festival !

0f80f456ea65f29af92d8016e128de43

Auteure de 11 œuvres, Emmanuelle Bayamack-Tam n’est pourtant sortie de l’ombre que récemment, grâce au prix Vialatte qui a récompensé en 2013 Si tout n’a pas péri avec mon innocence. Cette année, l’écrivaine publie Je viens, de nouveau aux éditions P.O.L auxquelles elle est fidèle depuis (presque) le début de sa carrière. Presque, car Emmanuelle Bayamack-Tam a ouvert sa carrière en cumulant les deux postes d’auteur et d’éditeur, en publiant son recueil de nouvelles 6P. 4A. 2A. aux jolies éditions Contre-Pied, dont elle est membre fondateur.

Je viens est un roman à trois voix féminines, où les lecteurs assidus retrouveront la voix toute particulière de Charonne, dont la place était grande dans Une fille de feu et Si tout n’a pas péri avec mon innocence. Mais ne t’inquiète pas, futur festivalier, l’histoire de Charonne, contée dans ce dernier ouvrage peut être découverte sans même que tu n’aies pris connaissance des précédents (bien que tu ne résisteras sans doute pas à les mettre dans ton panier une fois la lecture de Je viens finie…). Nombreux sont les lecteurs qui lui reconnaissent des accents baudelairiens, ne serait-ce que dans son nom (Une charogne ?), et d’autres lui confèrent des réminiscences de la sulfureuse Sharon Stone. De quoi attirer une large palette de lecteurs ! Mais de quoi aussi montrer que tout un chacun est fait de littérature et de citations….

Emmanuelle Bayamack-Tam met en scène des façons de vivre, d’agir, en usant d’humour. Je viens est un agrégat de vie, de réalité et de curiosité, d’excès et de poésie.

Retrouvez Emmanuelle Bayamack-Tam le vendredi 27 novembre lors du TaPage Nocturne !
En attendant, vous pouvez feuilleter les premières page de Je viens ici.

Envie de réagir ?